Top

Un patrimoine pour comprendre le présent

Les Archives ducales des Medinaceli conservent un parchemin de plus de trois mètres de long qui recueille les chapitres de fondation de l’auberge (« hospital » en catalan) du col de Balaguer, rubriqués les 8 novembre de 1344. Le promoteur en était l’Infant Pere, fils du roi Jaume II et de la reine Blanca d’Anjou. C’est pour cela que, de nos jours, le noyau ancien du village est connu par le nom de L’Hospitalet de l’Infant. Il s’agit d’une auberge unique, car il est né comme un endroit de repos est de guérison, mais aussi comme une forteresse qui est devenue, avec le passage des années, un symbole architectonique de la commune et un de ses attraits principaux.

Les bunkers et les tranchées du col de Balaguer sont protagonistes d’un autre moment, vécu dans une époque très différente à celle de l’auberge gotique. Pourtant, presque 80 ans après avoir été construits, ils se maintiennent intacts, à l’attente d’une bataille qui ne s’est jamais livrée. Un système complet de défense qui comprend des centaines de mètres de tranchées, quelques bunkers, des poudrières et des abris de troupe. Ce sont les restes d’une branche des lignes de défense projetées par Vicente Rojo, le chef d’état-major de l’armée républicaine pendant la Guerre civile, pour contenir l’avance national vers Catalogne. Bien que ces fortifications républicaines de la Guerre civile, situées dans le col de Balaguer, n’aient jamais été utilisées, elles étaient une fois sur le point de jouer le rôle principal vers le final du conflit, parce que l’état-major de la marine franquiste préparait une opération de débarquement des troupes sur les plages de L’Hospitalet de l’Infant.

Ce sont deux exemples de ce qu’on peut découvrir avec le patrimoine historique de L’Hospitalet de l’Infant et La Vall de Llors, soit à travers de différentes visites guidées ou en faisant cavalier seul. Ca La Torre, la maison ancestrale la plus importante de Vandellòs, qui prend son nom ce cet élément architectonique, la tour de défense annexe, qui date du XVIème siècle et est déclarée comme un bien culturel d’intérêt national (BCIN), en est un autre exemple.

Un patrimoine unique de la Costa Daurada qui nous servira pour mieux comprendre notre présent et pour connaître, en détail, l’évolution depuis une société médiévale et éminemment rurale jusqu’au modèle actuel.

Este sitio web utiliza cookies para que usted tenga la mejor experiencia de usuario. Si continúa navegando está dando su consentimiento para la aceptación de las mencionadas cookies y la aceptación de nuestra política de cookies

ACEPTAR
Aviso de cookies